conFédération Nationale des Foyers Ruraux
imprimer la page envoyer un lien vers la page Flux RSS de la FNFR
accueil > ACTUALITÉS

Actualités

Une initiative originale des Foyers Ruraux

Présentation du Livre et du Film OTV

 

Plus d'info

 Libère ta parole

La CNFR développe son nouveau projet intitulé Libère ta parole.

Axe phare du projet politique de notre Mouvement, validé lors du Congrès le 14 mai 2016, Libère ta parole est une réponse originale de la CNFR au contexte ambiant d’une société crispée et se renfermant sur elle-même.

Libère ta parole vise à affirmer que l’Education Populaire est une réponse pertinente aux maux de la société. Ce projet a également pour objet d’enrichir notre réseau et nos partenaires en mutualisant les compétences, en apportant des outils sur les territoires et en renforçant les liens entre les structures du réseau.

 

 

Pourquoi Libère ta parole ?

La CNFR souhaite répondre aux attentes suivantes :

- Comment réinsuffler du débat et amener la population à se rencontrer et échanger, librement, au-delà des approches individuelles, au sein de nos territoires ruraux ?

- Comment réinventer et recréer du « vivre ensemble » au sein de nos bassins de vie ?

- Comment le réseau des Foyers Ruraux joue ce rôle nécessaire aux dynamiques d’Education Populaire ?

 

 

5 approches pour Libère ta parole :

 - VALORISER : au sein des associations locales, ou des fédérations, les acteurs des Foyers Ruraux proposent déjà quelques actions qui permettent à ses adhérents de s’exprimer, de s’engager à être acteurs de la vie locale et de participer au vivre ensemble. Libère ta parole incitera à réunir ces acteurs, pour définir ensemble quelles sont les caractéristiques communes de leurs actions, afin de proposer une sorte de répertoire des « bonnes pratiques »

                   

   - INNOVER : la capacité des associations et des structures fédérales à innover est reconnue comme une véritable plus-value pour la société. Pour autant, le contexte actuel amène de plus en plus de structures à se situer dans des logiques de gestion et de fonctionnement au détriment de l'innovation sociale. Libère ta parole aura le souci aura le souci d'aider les structures fédérales à réfléchir collectivement pour créer de nouvelles actions qui tisseront des liens entre et au sein des territoires ruraux.

 

- FORMER : les acteurs du réseau des Foyers Ruraux ont besoin de s'équiper de nouveaux outils pour faire vivre le débat et les actions collectives, au sein d'une société rurale qui se transforme jour après jour. Pour cela, Libère ta parole proposera des cycles de formation spécifiques à destination des salariés et bénévoles des Foyers Ruraux ; il y aura plusieurs niveaux de formation, de l'outillage simple au perfectionnement ; et aussi vers la mise en place d'un "pool" de formateurs au sein de la Confédération.

 

- REFLECHIR : si la mise en place d'action est un véritable moteur pour faire vivre Libère ta parole, la connaissance partagée sera certainement un des catalyseur de Libère ta parole au-delà de notre propre réseau. A l'origine de ce concept, la CNFR proposera la mise en place de nouvelles Universités Rurales Nationales dans les territoires ruraux, portées par les fédérations départementales et régionales, qui auront à coeur de poser la question du vivre ensemble publiquement.

 

 - ANIMER avec des "passeurs de paroles" : pour répondre à cette ambition de tisser des liens ruraux, il sera proposé de véhiculer les paroles des habitants des villages de place en place. Une caravane Libère ta parole fera le relais des débats qui auront été portés au sein de chaque territoire traversé, au sein de chaque fédération adhérente. Elle sera pilotée par les "passeurs de parole" qui feront vivre le débat ; qui inciteront les habitants à participer, se rencontrer et échanger.

 

 



 

Culture et citoyenneté dans le réseau des Foyers Ruraux

Grand mouvement d’éducation populaire, la CNFR Confédération Nationale des Foyers Ruraux œuvre depuis 70 ans pour la culture partout, par tous, pour tous.

Elle met en synergie des citoyens engagés au sein des territoires les plus éloignés des lieux de diffusion de la culture savante.

La CNFR n’entend pas la culture uniquement dans ses aspects professionnels et patrimoniaux. La culture dans les foyers ruraux, ce sont des dizaines de milliers de pratiquants "en amateurs" pour lesquels la pratique culturelle est non seulement un loisir, une gratification personnelle, mais aussi un moyen d'exercer sa citoyenneté ou de la transmettre, de valoriser son territoire et ses habitants.

Guidée par la philosophie et la démarche de l’éducation populaire, elle prend en considération et donne les moyens de l'analyse les effets élargis (personnels et sociaux) de la culture, des contextes et lieux différenciés, des multiples raisons et motivations, des différents modes de transmission de la culture ainsi que des définitions variées, complexes et singulières de la culture vecteur de lien social.

Par la conduite de projets culturels collectifs, de pratiques collectives, les dispositifs culturels singuliers de la Confédération interrogent le rapport du citoyen à la Cité et à ses concitoyens, le rapport au monde et l’exercice démocratique.

- Paroles Partagées

- Universités Rurales

- Courants d’Arts

La Sensibilisation permet une compréhension des œuvres. Elle transforme les habitants en acteurs culturels par l’appropriation des moyens de la création, de la production, de la diffusion.

La Réflexion politique qu'engagent les projets conduits par la CNFR contribue à une meilleure compréhension des évolutions de la société des enjeux sociétaux en élargissent la vision de chacun.

-La Représentation devient alors une perspective qui va des citoyens aux institutions -

La diversité des actions conduites permettent l'exercice de la citoyenneté qui respecte les identités de chacun et les groupes d’appartenance. La rencontre et l’altérité contribuent à la construction avec l’« autre » ouvre des espaces de dialogue, avec les groupes sociaux marginalisés ou discriminés.

Face à un contexte qui nous confirme une montée de l’intolérance, du repli sur soi et des peurs de l’autre, plus que jamais, l’action culturelle menée par la CNFR vise à la responsabilisation des personnes, à l'exercice direct du pouvoir de décider et d’influer sur son environnement pour arriver à la transformation de la société; à une reconfiguration des rapports de forces sociaux.

La parole devient alors démocratie.

Ose Ton Village, une projection vers l'avenir

Des 11 au 15 mai, la CNFR a fêté ses 70 ans. 5 jours de rencontres, de découverte, de discussions, de moments festifs, institutionnels, où près de 400 personnes ont vécu ensemble l'éducation populaire telle qu'elle rythme les foyers ruraux depuis 1946. Merci à tous les présents pour leur mobilisation, leur présence, leur implication et leur bonne humeur. Bientôt, des supports mêlant souvenirs et projections vers l'avenir!

Ose ta colo!

Cet été, dans le cadre du projet national Ose Ton Village, la FDFR 77 a lancé une initiative inédite sur le département : le temps d'une colo de 18 jours, 11 jeunes étaient invités à créer et jouer un spectacle dans 4 villages du département. Une expérience riche d'expérience et d'émotions pour les jeunes... mais aussi pour l'équipe d'animation et les organisateurs ! Le défi n'était pas mince en effet. La plupart des ados présents n'avaient jamais fait de théâtre et chaque soir ils devaient recréer un spectacle inédit pour investir les différents lieux (places, ruelles, porche d'une église etc.). Ajoutez à cela une partie du périple réalisé à vélo, et vous comprendrez pourquoi ils se sont quitté (difficilement) lessivés... mais heureux !

Bientôt sortira une vidéo de cette belle aventure...

 

Nous sommes tous Charlie

Nous sommes tous Charlie Les élus et les salariés du mouvement rural tiennent à exprimer leur solidarité avec l’équipe de Charlie Hebdo et les représentants de l’Etat attaqués de manière insupportable, comme l’ont été nos valeurs que nous partagions avec eux : solidarité, tolérance, laïcité. La CNFR est un acteur engagé dans le champ sociétal depuis 70 ans, et sera toujours le lieu d’expression des aspirations et de l’émancipation des femmes et des hommes pour tous et partout.

Pour la CNFR

Pascal Bailleau, Président

Les Foyers ruraux, Tisseurs de lien rural, Tisseurs de lien social

Aux candidats à l’élection présidentielle 2017


Le mouvement national des Foyers Ruraux, acteur majeur de l’éducation populaire depuis 70 ans, est composé de 180 000 adhérents et 2200 associations locales réunies au sein de 65 fédérations départementales et régionales. Acteurs majeurs du maillage territorial, les Foyers Ruraux contribuent quotidiennement au maintien de projets structurants pour les populations et à la valorisation des territoires ruraux.
La récente réforme territoriale a entraîné de profondes évolutions dans l’organisation publique de l’Etat et des collectivités territoriales, fragilisant en milieu rural et périurbain la jonction entre les habitants et leurs représentants élus. Cet éloignement de plus en plus important des territoires ruraux des centres de décision, par l’extension du péri-urbain, nous amène à réaffirmer plus que jamais que la vie associative a besoin d’être soutenue car c’est elle qui garantit le lien social au cœur de nos territoires.
Les associations d’éducation populaire favorisent l’épanouissement des individus en permettant l’accès de tous à des pratiques culturelles, artistiques, sportives et démocratiques ainsi qu’à des moments de formation tout au long de la vie. Elles contribuent à l’émancipation des individus et à l’émergence d’une société fraternelle, luttent contre la fracture sociale et l’isolement des individus, promeuvent le fait associatif pour une démocratie participative.
Les évènements dramatiques auxquels la France a dû faire face ces deux dernières années nous rappellent cruellement à quel point le rôle de tisseurs de lien social des associations est impérieux. Les territoires trop longtemps oubliés des préoccupations premières des politiques publiques nécessitent aujourd’hui une attention particulière dont les associations ont l’expertise.
Nous avons besoin de votre soutien pour :
- Réinscrire l’éducation populaire comme une pleine compétence ministérielle.
- Mettre l’implication citoyenne au cœur de toutes les politiques en donnant aux associations une place de
co-construction dans toutes les décisions de la vie publique.
- Reconnaitre et soutenir pleinement l’éducation populaire et la vie associative en milieu rural et péri-urbain

Il faut redonner des moyens au temps de la réflexion, de la concertation et de la co-construction via de véritables soutiens pérennes, humains et financiers. Les appels à projets annuels départissent l’action de ses finalités et réduisent les relations entre institutions et associations à un rapport de prestation.
Les Assises de la ruralité et les comités interministériels sur cette thématique ont été des premiers niveaux de réflexion. Il est indispensable que ces rendez-vous soient déclinés au plus proche des territoires ruraux et périurbains.


La CNFR se tient donc à disposition des candidats afin de leur exposer plus avant les problématiques particulières posées par ces territoires, ainsi que les leviers citoyens développés par les associations d’éducation populaire, et tout particulièrement celles du réseau de la Confédération Nationale des Foyers Ruraux.
 

Bien manger c'est l'affaire de tous ! Labélisation du projet "Recette de villages qui bougent" Programme national pour l’alimentation (PNA)

Le ministère de l'Agriculture, direction générale de l'alimentation, au travers du Programme national pour l’alimentation (PNA), a attribué le logo "Bien manger c'est l'affaire de tous !" à l'affiche et au dépliant de présentation du projet "Recette de villages qui bougent" coordonné par le groupe "patrimoines" de la CNFR.

Le projet était présenté lors de la rencontre nationale du groupe patrimoine qui a eu lieu les 14 et 15 mars aux Sables d’Olonne, en Vendée.

dépliant    article de Ouest France     Emission RCF Vendée

Le mois de la Ruralité

Le mois de la Ruralité est organisé par la Fédération Départementale de Saône et Loire. Accompagnée par Patrick Viveret, économiste et philosophe, l'Université Rurale du Brionnais a travaillé sur les initiatives solidaires à construire, en partant de la proposition selon laquelle «choisir d’être heureux est un acte politique».

Dans le cadre du mois de la ruralité, la réflexion continue.

Prochaine session, le 8 novembre 2013  "Pauvretés cachées : passer de la honte à la dignité"

Vous pouvez télécharger Les Actes de l'Université rurale ici

Danse avec les Foyers Ruraux

Après Courant d'Art en juin 2012, un groupe de travail composé de professeurs de danse diplômés et amateurs bénévoles a vu le jour au sein de l'Union régionale des Foyers ruraux de Rhône-Alpes afin de poursuivre le travail engagé sur la danse en amateur dans notre mouvement.

Ce premier travail donne le jour à un Cursus de 3 formations sur les années 2013 et 2014 avec pour finalité un nouveau Courants d'Art inter-régional sur les pratiques en amateur de la danse.

Transrural initiatives fête ses 20 ans !

Les 22 et 23 mars prochain, le journal associatif indépendant et engagé pour une ruralité vivante et solidaire, Transrural initiatives, fêtera ses 20 ans à Lezay dans les Deux-Sèvres. Au programme :  débats sur "Quel(s) avenir(s) pour Transrural initiatives ?" et sur les médias citoyens, spectacle de théâtre amateur dans le cadre du festival Coup de théâtre organisé par la Fédération départementale des Foyers Ruraux, atelier de création littéraire...

2013 : donnons un nouvel élan au Mouvement Rural !

Le congrès des Foyers Ruraux aura lieu les 27 et 28 avril dans la Sarthe. Plus qu’un événement, il s’agit pour le mouvement de réécrire son projet politique pour les trois prochaines années.

Le congrès, c’est avant tout une démarche participative qui vise à réinterroger le sens, affirmer les valeurs, définir des orientations et les missions de la tête de réseau nationale.

Le temps de l’évaluation du précédent projet s'est terminé en automne 2012. Il a été mené du local au national et s’est conclu par des rencontres nationales en octobre.

Le temps des perspectives et des mises en débat a commencé avec des rendez-vous en grandes régions en janvier et février 2013 avec l’ensemble des acteurs et des structures composant le mouvement.

Photos des rencontres d'Angers et de Rolampont

  • Fiches action
  • Le javelot sur cible
    Le javelot : la pétanque du ch'ti Le jeu de javelot est un jeu populaire qui a trouvé son développement dans le Nord pour devenir une spécialité au même titre que la (...)
  • La charte de la formation BAFA-BAFD aux Foyers Ruraux est accessible en cliquant ici

  • Flux RSS de la CNFR
  • Pour vous abonner aux actualités du réseau ou les publier sur votre site, utilisez l'adresse de notre flux RSS :

    www.fnfr.org/rss.php

  • Sur le Web...
  • Rural Info

    Pour une politique locale de l'énergie
    À rebours de la politique énergétique menée en France, qui concentre la production et la décision, Philippe Leseigneur de l'association Ajena défend une vision décentralisée.
    Pourquoi mettre en (...)
  • L'actu du CELAVAR

    Une enquête sur les têtes de réseau associatif du développement rural
    En 2013, le CELAVAR a mené, grâce au soutien financier du Ministère de l'Agriculture, une étude sur les têtes de réseau associatif du développement rural. Alors que le monde associatif et les (...)
  • Les infos de la COFAC

Confédération nationale des foyers ruraux
& associations de développement et d'animation en milieu rural

17 rue Navoiseau - 93100 MONTREUIL
Tél : 01.43.60.14.20 - cnfr@mouvement-rural.org

Infos légales